Comment préserver la biodiversité près de chez vous ?

Partagez !

34713_393990817301525_2003394171_nLa Nature se réveille après un long hiver, les oiseaux chantent, et les premiers papillons font leur apparition dans les jardins ou sur les balcons, en quête de nourriture.

Quelques abeilles sortent de leurs ruches, viennent butiner les prunus en fleurs, et autres fleurs printanières, comment participer à alimenter cette biodiversité très utile près de chez soi ?

Nous pouvons accueillir près de nous, toutes sortes d’insectes utiles et colorés sur notre balcon ou dans notre jardin, en semant dès maintenant les mélanges de graines pour nourrir nos amies si précieuses, les abeilles qui vont polliniser toutes les fleurs (chicorée sauvage, ail décoratif, anémone blanda, muscaris) et arbres fruitiers environnants.

facebook désert rose

Nous pouvons aussi planter les différentes graines déjà mélangées dont vont se régaler les coccinelles (santoline, menthe, sauge, cosmos, tanaisie) qui ont hiberné près de chez nous, et qui vont se délecter aussi des pucerons de nos plantes,

Nous allons pouvoir admirer les jolis papillons colorés que dame Nature à si joliment peints ! et qui vont butiner toutes les fleurs que nous aurons planté ou semées. (Asters, lavande, herbes aromatiques, fenouil, aneth, buddleia etc.)

Les oiseaux, comme les chardonnerets, les pinsons, ne sont pas en reste, et vont venir près de nous faire un festin des plantes qu’ils raffolent, comme le lin, le sorgho, le millet, le tournesol ! et en profiteront aussi pour se nourrir des chenilles, et des petits vers de notre potager.

Et si nous préférons faire de notre lieu de vie une prairie de fleurs sauvages, comme sur cette photo, je conseille le mélange de semences appropriées, et nous aurons  ainsi le bonheur de voir tous ces butineurs venir tout l’été et même à l’automne se nourrir près de nous !

Nous aurons le plaisir d’admirer toute cette biodiversité, et comme toutes nos plantations ne seront pas traitées, cette nourriture ne sera pas néfaste à tous ces petits êtres ailés.

Nous aurons ainsi joint l’utile à l’agréable en mettant de la couleur et de la vie autour de nous, tout en préservant notre environnement.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.